Jean-Marie ALFROY

:
Né en 1942, Jean-Marie Alfroy a longtemps partagé sa vie entre son Berry natal et la Haute Provence. Adolescent, il se destine aux Beaux-arts, mais sous la pression de ses parents fait des études de lettres et une carrière d’enseignant.
Dans les années 1980, il publie deux romans chez Gallimard puis, plus tardivement, un troisième chez Publibook. En 2006, il dépose auprès de l’Association pour le Patrimoine autobiographique, à Ambérieu-en-Bugey, une partie de son journal (1989-1998), plus extime qu’intime afin de ne pas trop dévoiler une douloureuse situation conjugale.
C’est à cette occasion qu’il rencontre le romancier et poète Claude Cailleau, qui ne tarde guère à lui propose de collaborer à sa revue littéraire « Les Cahiers de la Rue Ventura ». Depuis 2008 J.-M. Alfroy est donc un chroniqueur régulier de cette revue, et en 2011 il entre au comité de rédaction. Son intérêt se porte aussi bien sur la littérature (roman, essai, poésie) que sur la musique (classique et jazz).
En ce qui concerne sa propre poésie, J.-M.Alfroy se considère plutôt comme un « intermittent » car il n’en écrit que par courtes périodes très espacées dans le temps. D’ailleurs il n’a jusqu’à présent publié aucun recueil. Il en prépare cependant un, intitulé « Série bleue » dont quatre poèmes ont paru dans le numéro 13 A des « Cahiers de la rue Ventura ».