BEYEN Roland (Professeur-Belgique)

Beyen,  par la veuve de De Ghelderode,
Aux archives royales, eut droit d’accéder.
Là, l’œuvre repose, ici, rien ne la corrode.
Le Maitre à penser faillit être «nobélisé» !

Seul, Beyen pu lire ces milliers de lettres.
Le Maître en écrivait jusqu’à dix par jour,
Mais sans faire une quelconque répétition.
Lui seul, l’épistolier releva cette  itération.

Telle tache ne devait souffrir de faiblesse,
Beyen s’y employa en œuvrant sans cesse.
Les honneurs de la Cour Royale, le borde.

Il obtient le Prix Triennal De  Ghelderode.
A tout seigneur tout honneur, lui est donné
La médaille, que tout écrivain a convoitée !

,