Extrait- Les Cahiers de la rue Ventura- de Jean BILLAUD